À propos de Daikin

Guide d’achat : Choisir son système de chauffage, de climatisation et de ventilation.

Les systèmes conventionnels 

Pendant plusieurs années la question ne se posait même pas à savoir quel système de chauffage on installait dans une nouvelle maison. De facto, c’étaient les plinthes électriques qui remportaient. Au fil du temps, la technologie a fait place à de nouveaux systèmes qui aujourd’hui gagnent de plus en plus de terrain grâce à leurs avenues plus économiques et écologiques. Dans les systèmes les plus conventionnels encore utilisés de nos jours, outre les plinthes électriques communément appelées calorifères, on y retrouve  

  • les plinthes à eau chaude (système plus vieux, mais encore bien présent dans certains secteurs en raison de règlementations ou de limitations de configurations); 
  • le foyer au bois (installation encore courante principalement dans les campagnes et les vieilles maisons dont les propriétaires bénéficient du bois gratuitement vu le coût montant du combustible); 
  • la fournaise (système simple à air pulsé alimenté à l’aide d’électricité, de gaz ou d’huile). 

Quant à la climatisation, si une propriété ne comporte pas de système prévu à cet effet, les gens se tournent rapidement vers ce qu’ils peuvent se procurer en magasin que ce soit un ventilateur ou encore une unité de climatisation de fenêtre ou portative.  

Bien qu’elles puissent répondre aux besoins de façon sporadique, ces options n’offrent aucune possibilité d’économies sur le long terme et sont loin, pour la plupart, d’offrir le rendement maximum et le confort que vous méritez. 

Pourquoi opter pour un entrepreneur certifié et reconnu?  

Dépendant du type de système choisi, ce sont normalement de 1 à 5 corps de métiers qui sont nécessaires à l’installation. On comprend donc qu’il y a beaucoup d’éléments en jeu qui, s’ils ne sont pas correctement pris en compte, peuvent avoir d’importantes conséquences sur un domicile. Les certifications telles que celle de l’APCHQ et de la CMMTQ ont été mises en place dans le but d’assurer un standard dans l’industrie et afin de s’assurer de la conformité des travaux lors de leur exécution.  

Plusieurs grandes surfaces mettent à disposition divers équipements prêt à emporter, mais est-ce vraiment ce dont vous avez besoin? Saurez-vous l’installer selon les normes? Qui honorera votre garantie lorsque l’appareil se brisera? Engager un entrepreneur expérimenté c’est aussi opter pour la tranquillité d’esprit. 

 Les systèmes thermopompes: Confort & économies  

Bien qu’elle puisse être claire pour certains, pour d’autres la définition du mot thermopompe est bien vague et ses caractéristiques le sont encore plus.  

Tout d’abord, contrairement à un climatiseur, une thermopompe à la capacité de non seulement climatiser un environnement, mais aussi de le chauffer. Fut un temps où la différence de prix était faramineuse, aujourd’hui c’est à peine si on la perçoit.  

Il existe plusieurs types de thermopompes telles celles géothermiques ou à l’eau. On réfère cependant plus fréquemment aux thermopompes de type centrales ou murales qui sont beaucoup plus répandues. 

Il faut comprendre que comme tout équipement de chauffage, il y a une force d’associée aux thermopompes. Appelée BTU, l’unité de mesure permet de connaître la superficie pour laquelle l’appareil saura offrir un bon rendement. S’assurer que l’appareil que l’on choisit est assez puissant pour répondre la demande de chauffage est primordial dans le processus décisionnel d’achat.  

De plus, bien qu’un appareil ait la capacité de chauffer, il n’est pas garanti qu’il le fasse de la façon la plus efficace possible. En effet, on compare le HSPF (facteur de rendement pour la saison de chauffage), afin de savoir quel équipement est le plus efficace en période hivernale. Le même type de facteur existe en climatisation et est communément appelé le SEER (taux de rendement énergétique saisonnier), or en raison de nos hivers le premier est priorisé. Le COP (coefficient de performance) quant à lui, permet de connaître l’efficacité d’un équipement à une température donnée. C’est un bon point de référence pour comparer des équipements.  

Finalement, un système central est doté d’un filtre installé près de la fournaise ce qui permet une filtration de l’air circulant dans la maison. Il existe différents niveaux de filtration qui sont déterminés par la qualité du filtre utilisé. Il est possible de comparer la côte MERV qui leur ait attribué. Plus la côte est élevée, plus le filtre est performant. Un entrepreneur avéré en qualité de l’air intérieur saura vous conseiller convenablement. 

 Quelle est la signification de BTU?  

Le British Thermal Unit (BTU) est une unité de mesure notamment utilisée afin d’identifier la puissance d’appareils de chauffage. Pour la calculer de façon approximative, il convient de multiplier la surface par la hauteur du plafond, puis de multiplier par 100. De plus, si la pièce comporte des fenêtres, il faut ajouter environ 1 000 BTU par fenêtre. 

 Thermopompe centrale  

Ce type de système permet l’obtention d’une température uniforme dans la demeure. La distribution de l’air se fait par à un système de canalisation poussant l’air dans la maison par l’entremise de grilles au plancher ou au plafond. Les équipements requis pour un tel système sont une fournaise avec un serpentin de même qu’une thermopompe, soient respectivement l’unité intérieure et celle extérieure. Ces installations se contrôlent avec un thermostat.  

Il existe deux types d’installations de thermopompes centrales : standard et satellite.  

Un système central avec une installation conventionnel vous permettra entre autres de :  

  • Disposer de plusieurs zones, chacune étant indépendante; 
  • Couvrir l’entièreté de votre demeure avec un seul et même système; 
  • Gérer les volets permettant la gestion du débit d’air de façon automatique; 
  • Disposer d’un système bi-énergie. 

Les systèmes bi-énergie sont des installations utilisant deux sources de chauffage distinctes. Ils permettent, lors des basses températures que nous connaissons certains jours d’hiver, de chauffer votre résidence non pas avec un équipement électrique, mais bien une fournaise au gaz ou à l’huile. Le tout peut vous accorder un tarif préférentiel auprès d’Hydro-Québec. Bien que le tout soit possible, il est à noter que le gouvernement encourage fortement les gens à se départir de leurs vieux systèmes à l’huile et à se convertir pleinement aux systèmes électriques qui sont plus propres pour l’environnement.  

Le système satellite quant à lui, est très semblable à une installation d’une thermopompe centrale standard à la majeure différence que dans son cas, la fournaise est installée dans l’entretoit. Peu d’entrepreneurs de la région offrent le second type de système puisqu’il nécessite une expertise plus particulière. Il comporte cependant le grand avantage de ne rien devoir modifier au niveau du sous-sol pour la pose des conduits. Pour les deux types mentionnés, on peut faire aussi réaliser un système appelé add-on. Toujours en conservant les critères spécifiques aux deux types, il s’agit d’ajouter une thermopompe à une fournaise déjà en place. Pour ce faire, il faut cependant s’assurer qu’il est possible d’installer un nouveau serpentin à l’intérieur de la fournaise et que le tout est compatible. 

 Thermopompe murale  

Une thermopompe murale, aussi appelée thermopompe sans conduits, est l’un des types d’installation le plus rapide et le moins coûteux tout en offrant la possibilité de réaliser des économies sur les factures de chauffage.  

Composé d’un condenseur et d’au moins un évaporateur, un système mural offre un éventail de possibilités.  

Effectivement, il est possible d’assembler sur un même condenseur extérieur entre 1 et 5 évaporateurs intérieurs. Ainsi, vous pouvez donc chauffer ou climatiser différentes parties de votre demeure à différentes températures pour le confort des plus total de chacun. Il faut cependant faire attention, étant relié à un même condenseur, il ne vous sera pas possible de faire une demande en climatisation si une autre unité est en chauffage. Pour se faire, deux condenseurs extérieurs seront nécessaires, ce qui est aussi possible.  

Outre les évaporateurs conventionnels que l’on voit accrochés sur les murs, d’autres moyen de distribution de l’air sont disponibles tels les systèmes gainables (un système encastré pour plusieurs pièces), les cassettes (un système multidirectionnel) ou encore les consoles (une unité située au bas du mur).  

Il est donc important d’évaluer vos besoins afin de choisir le système qui vous convient le mieux. 

Climatiser c’est aussi déshumidifier!  

En été, le taux d’humidité peut grimper rapidement et il peut même être plus insupportable que la chaleur. Bien qu’il y ait des appareils pour lesquels baisser ce taux est leur fonction principale, en occurrence un déshumidificateur, un système climatiseur sera également en mesure de réduire de façon considérable l’humidité.  

Ainsi, que vous possédiez un système mural ou central, votre thermopompe évacuera les surplus d’humidité tout en vous offrant de l’air frais.  

Quelle gamme choisir?  

Comme pour tout produit, il y a trois gammes : bas, moyen et haut de gamme. Ayant des garanties, des rendements et des longévités distinctes, il est important de savoir ce que l’on veut. Les prix varieront d’une catégorie à l’autre et se justifierons par les performances de l’appareil et l’expérience de l’entrepreneur choisi. Il est plus judicieux de débourser quelques dollars de plus et d’opter pour une valeur sûre afin de s’offrir une tranquillité d’esprit. 

Daikin fait partie des marques de thermopompe les plus fiables selon Protégez-vous. 

Suivre le lien suivant pour lire l’article, vous y retrouverez une enquête sur les thermopompes: les meilleures marques et comment bien les magasiner : https://www.protegez-vous.ca/maison/thermopompe… 

 La géothermie: un choix judicieux 

La géothermie est une énergie propre et renouvelable issue du sol de la Terre qui peut être exploitée afin de combler les besoins de chauffage et de climatisation d’une résidence. L’installation d’un tel système permet des économies allant jusqu’à 70% sur les coûts de chauffage comparativement à des plinthes électriques par exemple. C’est un système tout usage qui permet de répondre à différents besoins allant du chauffage à la climatisation en passant par le préchauffage de l’eau domestique et le chauffage de l’eau d’une piscine.  

Un système géothermique est composé de trois éléments clés: une thermopompe, un circuit souterrain, vertical ou horizontal, dans lequel circule un liquide et un système de distribution qui assure la circulation de la chaleur ou de la fraîcheur dans toute la maison.  

La température ambiante à quelques mètres sous la surface du sol est généralement stable à environ 10°C en moyenne au Québec. Les systèmes géothermiques mettent à profit cette dernière pour qu’en été la thermopompe puisse extraire l’air chaud de la maison, transférer la chaleur au sol puis retourner l’air refroidi dans la maison. En hiver, c’est le procédé inverse: la thermopompe extrait la chaleur emmagasinée dans le sol et l’achemine dans la maison.  

Facile d’entretien et durable, c’est l’installation parfaite lors de la construction d’une nouvelle résidence. 

Faut-il opter pour une installation verticale ou horizontale?  

Dans une installation de type géothermique, lorsqu’on réfère à un système horizontal, on parle souvent d’une option moins coûteuse puisqu’elle ne nécessite pas de forage. Or, il faut faire attention. Contrairement aux systèmes verticaux qui sont beaucoup plus présents en ville, les systèmes horizontaux nécessitent beaucoup plus de terrain et sont ainsi plus communs dans les zones rurales. Ne vous faites pas prendre, informez-vous toujours sur le type d’installation qu’un entrepreneur vous propose. C’est souvent ce qui explique la différence de prix entre deux soumissions. Un prix peut paraître alléchant, certes, mais à quoi bon si au final des dépassements de coûts sont nécessaires pour mener le projet à bout? 

 Le plancher chauffant: diffusion uniforme de la chaleur 

Quand vient le temps de choisir son système de chauffage, on pense bien entendu aux systèmes conventionnels de même qu’aux thermopompes qui sont très répandues. Le plancher chauffant, pour sa part, est perçu comme un luxe. Pourtant, c’est un type d’installation très efficace. Il existe des installations électriques ou à eau chaude. Contrairement au premier type, un système à l’eau chaude permet de faire d’économies appréciables. Le principe est fort simple : au moyen d’une bouilloire (électrique, au gaz ou avec une thermopompe géothermique), l’eau est chauffée puis distribuée à travers une tuyauterie serpentant entre les solives du plancher ou directement insérée dans la dalle de béton. L’économie du chauffage à l’eau chaude est bien connue, mais les avantages du plancher chauffant ne s’arrêtent pas là. Inversement aux systèmes de chauffage à air qui peut créer des zones de températures distinctes, le plancher chauffant permet un environnement stable et constant. Étant donné l’absence de plinthes ou de bouches d’air dans le bas des murs, il n’y a plus aucune contrainte au positionnement des meubles dans les pièces! Par ailleurs, le soulèvement de la poussière est inexistant et le confort est des plus appréciables. 

 Les échangeurs d’airs: et l’air pur lui?  

Saviez-vous que depuis environ 10 ans toutes les nouvelles constructions, maison et condo, doivent obligatoirement être dotées d’un échangeur d’air? Cependant, la norme n’oblige pas pour autant la qualité. En ce qui a trait aux échangeurs d’air haut de gamme, nous retrouvons de marques reconnues telles que VanEE et Venmar. Ces cabinets permettent une installation rapide et sont facilement remplaçables de par leur abondance. Comme la majorité des appareils de ce type, il est possible de les installer à même les conduits de votre système à air pulsé par exemple.  

Comme le nom le dit, l’échangeur d’air exerce entre autres des échanges avec l’air extérieur. Or, qu’en est-il de la filtration? Un échangeur d’air conventionnel ne filtre qu’un faible taux de particules dans l’air laissant passer les allergènes, les petites poussières…  

Il existe toutefois une alternative. Dans la grande région de Québec, le purificateur d’air HV500 avec haute filtration HEPA est indétrônable. Approuvé par Santé Canada, ce système filtre 99,97% des particules de 0,3um. En filtration, le système traite jusqu’à 500pcm (pieds cubes par minute) alors qu’en échange d’air, le système évacue jusqu’à 150pcm. On retrouve la même technologie de filtration de l’air dans les hôpitaux.  

On constate aujourd’hui que les problèmes d’asthme infantile ont quadruplé depuis les dix dernières années et qu’environ un tiers de la population fait face à des problèmes d’allergies. Selon l’Environmental Protection Agency du gouvernement des États-Unis, 50% de toutes les maladies sont causées ou aggravées par l’air que nous respirons. Chaque jour, un individu inspire en moyenne deux cuillerées à soupe de particules en suspension dans l’air telles que poussières, spores, pollen ou moisissures. Puisque nous passons 90% de notre temps à l’intérieur, il est important de choisir un échangeur d’air dont le système de filtration ne laisse aucun doute quant à son efficacité 

À propos de SGL Climatisation Chauffage 

La qualité au cœur du service

La qualité des produits et des services ont toujours été les critères fondamentaux chez SGL Climatisation Chauffage, C’est pourquoi nos techniciens de l’entreprise sont continuellement formés sur les nouvelles technologies en climatisation, en chauffage, en ventilation, plancher chauffant radiant et en géothermieNous travaillons excessivement fort afin de fournir un service qui dépasse les plus hauts standards de l’industrie. Avec plus de 470 avis Google certifiés 5 étoiles, SGL Climatisation Chauffage est l’entreprise par excellence pour vos projets de ventilationclimatisationchauffage et géothermie à Québec. 

Contactez-nous dès maintenant pour un appel de service!